Endroits où les enfants sont exposés aux émissions des moteurs diesel


Les enfants peuvent être exposés aux émissions des moteurs diesel dans les autobus, aux débarcadères et sur les aires de jeux situées à proximité, et en respirant de l’air contaminé à l’intérieur des bâtiments.

Selon des études, à la fin de leurs études secondaires, les enfants qui prennent l’autobus pour se rendre à l’école pourraient accumuler jusqu’à 2 000 heures d’exposition aux émissions de moteur diesel (Équiterre). Il est possible que les enfants qui prennent de vieux autobus au diesel sont davantage exposés aux émissions polluantes que ceux qui prennent des autobus propulsés par des moteurs propres (ex. : électriques), ou encore des autobus au diesel plus récents ou modifiés.

Prendre l’autobus n’est pas la seule source d’exposition aux émissions des moteurs diesel. Les enfants, le personnel de l’école et les parents qui sont à proximité des débarcadères et des zones où les moteurs tournent au ralenti y sont également exposés.

Les modes de conduites des autobus peuvent influencer les niveaux d’exposition. Les meilleures pratiques impliquent notamment de réduire ou d’éliminer les périodes de marche au ralenti et d’éviter la formation de « caravanes » (autobus en file serrée aux débarcadères ou lors des déplacements sur la route).

Les enfants et le personnel de l’école peuvent également être exposés aux émissions de diesel à l’intérieur des bâtiments. Si les autobus laissent tourner leur moteur au ralenti ou font embarquer et débarquer les enfants près des prises d’aération de l’école, une contamination de l’air intérieur est possible.